20 QUESTIONS AVEC DANSEUSE DE FEU CERCEAU CLAIRE FRENCH

Lorsque vous pensez des artistes, vous pensez des acteurs, des danseurs, des chanteurs, de ce que le média met l’accent sur. La réalité c’est que la définition de divertissement est beaucoup plus de ça. D’amuser est de faire plaisir à quelqu’un par votre expression créative. La créativité est vaste beaucoup de personnes de tous les horizons de la vie diffuse sa talent et sa joie autour du monde. Aujourd’hui, nous allons à la Nouvelle-Zélande pour parler de Claire French. Elle est une danseuse de feu cerceau qui vient originalement de Manchester, GB, qui a trouvé la liberté et la passion de s’exprimer dans la Nouvelle-Zélande et d’entrer dans l’histoire. Elle utilise sa performance artistique pour aider des autres par la charité et les projets sociaux dans sa communauté. Si vous voulez faire ce que vous aimez, mais vous avez peur de faire le premier pas, s’il vous plaît, continuer à lire !

QUAND VOUS CLIQUER SUR SA SITE (http://www.frenchyproductions.com/), LA PREMIERE PARAGRAPHE NOUS RACONTE DE TOUT CE QUE VOUS FAITES. JE DOIS DIRE, C’EST UNE LISTE VRAIMENT IMPRESSIONNANT. QU’EST-CE QUI VOUS A ATTIRE VERS LES ARTS?

Ah, merci ! Quand j’étais petite, mon enfance était difficile. J’ai commencé avec le théâtre parce que c’était une chance pour échapper ma vie. Ensuite, j’ai trouvé le « Paul McCartney Fame School », et je suis assez chanceux pour gagner une place dans les cours d’art communautaires.  Le feu et le hula hoop font plus tard… Quand je suis arrivé à Manchester, et puis quand je me suis rendu à l’Asie.

VOUS VENEZ DE MANCHESTER, GB. QUOI SUR LA NOUVELLE-ZELANDE VOUS FAIT PENSER « CECI C’EST MON PAYS »?

Les gens, ma tribu ! Les gens ici sont les plus belles, les plus chaleureux de monde ! Ils sont intéressés à tout : la nature, la randonnée, le bâtiments et les projets, les festivals, et la spiritualité ! Il y a tellement de la nature ici, et le mode de vie est mieux que partout où je l’aie eu le plaisir de vivre.

J’AI VUE UN PETIT DOCU-VIDEO OU VOUS EFFECTUEZ VOTRE ROUTINE D’INCENDIE ET JOUER DE LA GUITARE. VOUS AVEZ CE SOURIRE INCROYABLE PENDANT LA PERFORMANCE. QUE RESSENTEZ-VOUS EN CE MOMENT?

Merci ! J’essaie de répandre le bonheur et la joie par ma performance. Personne ne veut regarder un « artiste souffrance ». Morose ne le fait pas pour moi ! J’essaie d’inculquer cette philosophie dans les enfants que j’enseigne, aussi.

NORMALLEMENT, NOUS SOMMES TENUS DE SE CONFORMER À LA SOCIETE, NOTAMMENT PAR CE QUE NOUS VOYONS DANS LE MEDIA ET CE QUE NOUS ENTENDONS DE LEURS PAIRS. VOUS CERTAINEMENT SUIVEZ VOTRE PROPRE CHEMIN. QUE SONT VOS PENSEES SUR LE MEDIA TRADITIONNEL ? COMMENT EST-IL LIE OU NON TRAIT À CE QUE VOUS ET VOS PAIRS ARTISTE FAITES?

Je voulais sortir de la GB aussi vite que possible… et j’ai eu de la chance que le feu et les festivals étaient mon chemin ! J’étais toujours été de la boîte, et il me vient naturellement. J’ai vraiment lutté avec ça à l’école, mais à l’université j’ai trouvé les gens similaires. J’ai toujours passé du temps à la périphérique de beaucoup de groups différents, mais ici à NZ, je vraiment pense que j’ai trouvé ma « Whanau » (la famille, en Maori). J’aime les gens ici ! Je ne traite pas vraiment sur les médias traditionnels du tout. Je ne l’ai jamais possédé une télévision et je ne lis pas les journaux. Je pense que beaucoup de celui-ci est de la foutaise et on nous dit ce qu’ils veulent que nous pensions. J’aime vraiment ce que vous faites avec votre publications- tel qu’il est différent !

APRES REGARDANT LA VIDEO, C’EST COMME VOUS HABITEZ DANS UNE PETITE MAISON TRES COOL. C’EST « PAS RACCORDES AU RESEAU » COMME ON DIT ? ÇA VOUS PLAITES?

Oui. Je l’ai construit à partir d’une remorque à plateau. C’était le plus grand et le plus difficile que je l’ai fait dans ma vie. Je ne pense pas que ce ne sera jamais terminé. J’ai la bonne fortune de vivre dans une communauté où nous vivons ensemble dans la grande maison, mais je dois l’option d’être autonome quand je besoin d’un peu d’espace. Je l’adore. Je vivais dans la grande maison, mais je l’ai trouvé un peu dur parce que je veux mon propre espace et il est un peu trop bruyantet occupé pour moi, donc c’est le meilleur des deux mondes ! Je l’ai eu un état de rouler cette semaine donc je vais prendre sur place pendant un mois quand nous allons et construire le temple pour Kiwi Burn cet été (il est comme la version de NZ de ‘Burning Man’. Pour plus d’information- consultez le blog www. nomadikz.com).

OUAH ! ETRE SUR PLACE PENDANT UN MOIS ! QUEL ENGAGEMENT ! QU’EST-CE QUE VOUS SORTEZ DE LA SCENE ? QUE VOULEZ-VOUS AUX SPECTATEURS D’OBTENIR AUPRES DE VOTRE SPECTACLE?

Vraiment je préfère d’enseigner plus de performer. J’aime bien d’aider des autres en trouvant sa passion et de taper dans le mille les nouveaux trucs et des accessoires ! Pour moi, j’aime le feu. Maintenant, il se sent comme une extension de mon corps, je l’ai fait pendant si longtemps. Mais, je préfère d’avoir un spin avec des amis plutôt que de faire de grands spectacles ! Les gens aiment bien mon sourire et mon énergie- je suis tout à fait ridicule et puissant quand j’exécute ! Certains des mes compétences sont tellement unique ! Comme filer un cerceau de feu autour de mon chapeau haut de forme sur le feu ! Je suppose que les gens aiment ça aussi !

VOUS AVEZ DIT QUE SON PETITE MAISON EST MAINENTANT SUR LA ROUTE. NOUS EN DIRE UN PEU PLUS?

Il a passé son mandat de la condition physique la dernière semaine ! Nous avons eu une nuit à la plage et puis remorqué à la maison. Il y a une tonne et demi, donc ce n’est pas quelque chose vous tirez dans tout le pays (je dois un univers Campervan pour cela) mais pour les longs trajets il est excellent !

PARLEZ-NOUS DES ARTS COMMUNAUTAIRES ET CIRQUE CONFIANCE EN NOUVELLE-ZELANDE! (VERIFIER ICI- www.cactnz.weebly.com)

Nous mettons en place notre propre fiducie de bienfaisance, il y a quelques années. Trois amies : moi, Rohana, et Emma, qui viennent de milieux du cirque, mais aussi sociale, la jeunesse, les milieux médicaux et intellectuellement handicapés. Nous voilions combiner notre amour du cirque avec notre amour pour faire une différence dans « cirque social » mondialement est une merveilleuse façon d’aborder le travail social dans un (aussi amusant !) moyen efficace et thérapeutique… dans mon expérience, surtout avec les jeunes ! Nous avons aussi la confiance pour exécuter notre festival de cirque « Sous le Spinfluence » où tout le monde qui est impliqué est un bénévole et il le fait parce qu’ils aiment les arts du cirque et de flux tellement ! Il est un événement extraordinaire… le prochain est Décembre 2016 en Wellington. Le site est  www.underthespinfluence.com.

CE QUI A ATTIRE VOUS A CERCLAGE DE FEU?

J’adore le hula hoop de feu. Je l’ai commencé il y a quelques années quand un ami l’a découvert. Réglage des cerceaux en feu semblait être une bonne façon d’aller. Je suis un spinner de poi de feu pour longtemps ! Récemment, je suis entrée dans les fans d’incendie. Ils sont vraiment sympa, et super technologiquement avancés et plus difficile qu’il n’y paraît !

DES MOMENTS EFFRAYANTS QUAND VOUS ETES AU MILIEU DE SPECTACLE?

Oui. Une fois, mon costume a pris feu. Je soutenais quelques brûlures ici et là (ça vient avec la territoire !) mais ce n’était pas trop grave.

POUR BEAUCOUP DES LECTEURS, ESTIME DE SOI EST QUELQUE CHOSE NOUS TRAVAILLONS DUR POUR MAINTENIR. QUOI AIDEZ-VOUS ET VOTRE ESTIME DE SOI?

Restant active ! Je trouve que si je fais de l’activité physique, même yoga doux, ça m’aide d’être tout à fait dans mon corps, et de rester positive.

J’ADORE LES FESTIVALS. C’EST QUOI SUR LES FESTIVALS QUI VOUS REND SI HEUREUX?

La communauté. La tribu. J’ai toujours travaillé les festivals, même si c’est d’offrir mon temps parce que j’aime vraiment d’être une partie d’eux. Les gens vraiment font le festival pour moi. Toute la nuit la feu filature. Kiwis savent très bien comment passer un bon moment, comment se soutenir mutuellement, et comment travailler dur !

VOUS EXECUTEZ QUELQUES FESTIVALS VOUS-MEME ! QU’EST-CE QUE VOUS VOULEZ DONNER À LA POPULATIONS DE CES FESTIVALS ? QUI VOUDRIEZ-VOUS EFFECTUER?

Je fais des festivals, oui. Je l’ai fait pour quelques années-grands concerts de production avec des festivals britanniques à des petits festivals communauté de cirque ! C’est vraiment où je suis dans mon élément. Nous avons eu des artistes internationales à nos festivals, qui viennent de partout dans le monde ! Les endroits comme l’Europe, les Etats-Unis, l’Australie, et au Canada !

COMME UNE FILLE BIEN ROULE, STYLE EST TOUJOURS QUELQUE CHOSE QUI SEMBLE DIFFICILE À ATTEINDRE A TRAVERS LES ACHATS GRAND PUBLIC POUR BEAUCOUP D’ENTRE NOUS. VOUS AVEZ UN LOOK UNIQUE FABULEUX. COMMENT AVEZ-VOUS TROUVE CE QUE VOUS A FAIT PLAISIR DANS VOTRE PROPRE PEAU?

Je suis tellement chanceuse d’avoir des amis talentueux. Le plupart de mes costumes sont faits pour mesurer- mon designer préféré ici est Amy de Twisted Stitches ! J’ai commencé à faire la modélisation alternative pour une compagnie britannique qui spécialise dans les marchandises fée et alternative… il a grandi à partir de là !

ETRE SINEUESE, DE GRANDE TAILLE, OU TOUT SIMPLEMENT PAS « LA NORME » (QUOI QUE CELA SIGNIFIE) A RENDU DIFFICILE POUR LES ARTISTES DE MONTRER LEURS TALENTS ET ETRE ACCEPTEES ET RESPECTEES. COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS A CE SUJET EN GENERAL?

Je pense que c’est stupide. Les gens viennent de toutes formes et tailles. On suppose que parce que vous êtes sinueuse vous êtes laid, ou inapte, ou pas qualifié pour le poste. Je suis en forme ! Je suis apte ! Je suis totalement qualifié pour le poste. J’ai eu quelques réponses intéressantes de gens quand j’explique que je suis une danseuse et que je l’enseigne pour une vie. Nous devons changer l’espoir que seulement mince est en bonne santé ! Parce que parfois mince est totalement sain, mais sinueuse aussi!

POUR CEUX QUI VEULENT TROUVER LE BONHEUR D’ETRE SIMPLEMENT EUX-MEMES, QUELS CONSEILS LEUR DONNERIEZ-VOUS?

Si vous pouvez rire et transpirer chaque jour, vous êtes une bonne vie. Pour moi, la vie est une série d’expériences. Allez, et en avoir autant que vous le pouvez !

JE SUIS SURE QUE BEAUCOUP D’ENFANTS VIENNENT ET VOIR VOTRE SPECTACLE. QU’ESPEREZ-VOUS QU’ILS SORTENT DE VOS PERFORMANCES?

J’aime bien quand les enfants assistent à mes spectacles, et j’aime l’enseigner. Il donne à eux un rôle positif à la place de tous les magazines ! Ils sont généralement assez séduit et passent tout le temps à essayer de m’impressionner par la suite. C’est vraiment mignon et génial. J’adore travailler avec les enfants, surtout ceux qui ont un temps difficile, parce que ce sont ceux qui en ont le plus besoin.

VOUS TRAVAILLEZ AVEC BEAUCOUP D’ARTISTES ET DE CE QUE JE PEUX VOIR, VOUS VOULEZ CLAIREMENT CA LIAISON ET SYSTEME DE SOUTIEN POUR ETRE REPANDUE DANS LA COMMUNAUTE ARTISTIQUE- PRESQUE COMME UN MENTOR POUR LES ARTISTES. QUE VOULEZ-VOUS D’AUTRES ARTISTES EN HERBE QUI TRAVAILLENT AVEC VOUS POUR OBTENIR DE CETTE ATMOSPHERE DE LA COMMUNAUTE?

Les arts d’écoulement et la communauté de cirque sont forte et soutien à l’échelle mondiale, spécialement ici dans NZ parce que c’est si petit. Je sais dans les autres pays pour certaines personnes il a devenu concurrentiel au point où les gens sapent l’un et l’autre- il a y un manque de partage parce qu’il y a une crainte que quelqu’un devient mieux que vous. Il est vraiment une honte. Je suis entrée dans cette industrie à cause de la communauté et j’espère vraiment que les gens du monde entier peuvent travailler ensemble et partager dans la même manière que nous faisons ici en Nouvelle-Zélande!

VOUS AVEZ PARLE D’UN DESIR DE TRAVAILLER A SON COMPTE. JE SAIS QUE C’EST UN DE MES OBJECTIFS, COMME IL EST AUSSI AVEC BEAUCOUP DE NOS LECTEURS. POUVEZ-VOUS DISCUTER UN PEU VOTRE EXPERIENCE DE CET OBJECTIF?

Je viens redevenu indépendant après un an et un demie contrat à la confiance de cirque. Ce sens vraiment spéciale d’être ici une autre fois ! C’est un travaille dur, et vous devez mettre beaucoup de votre temps et être très motivé, mais il n’y a rien de mieux que la liberté de travailler pour vous-même dans les choses que vous croyez. Je suis chanceuse d’avoir trouvé cette chose ! La mieux façon de réussir quand vous travailler à son compte et d’être occupé à travailler, tout le temps ! Ayez toujours des cartes de visite ! Procurez-vous là-bas ! Être averti ! Travailler fort ! Le reste suivra. Et toujours croire en vous-même. Si vous aviez m’a dit il y a vingt ans, que je serais vivant de l’autre côté du monde et utilisant la hula hoop pour gagner ma vie, je l’aurais pensé que vous étiez fou ! Tout est possible !

FINALEMENT, CLAIRE, QUOI PENSEZ-VOUS EST IMPORTANT POUR LES LECTEURS LA-BAS À SAVOIR ETRE SOI-MEME ET D’ETRE HEUREUX?

Restez active, mangez bien, faites les choses pour les autres, et vivez dans votre vérité ! Faites de temps pour vos proches. Sortez dans la nature. Prenez le temps du monde ! Débarrassez-vous de votre smartphone ! (Je suis un partisan du téléphone de briques) Tout le reste suivra ! :-) 


KIELEY.jpg

KIELY MACMAHON is a writer from Virginia. She lives and works in Boston.